RDC: les habitants de Baraka, Fizi s’en réjouissent du projet PICAGL et dénonce la haine tribale de la société civile de Bukavu

Réagissant sur les mécontentement de la société civile notament sur le projet PICAGL, les bénéficiaires du projet PICAGL de la ville de Baraka et du territoire de Fizi s’indignent du comportement.

 » C’est avec un grand regret que nous lisons le message de la société civile Urbaine de Bukavu en rapport avec le projet PICAGL-Sud-Kivu « 

En outre, c’est la reaction de l’union des coopératives agricoles de Fizi (UCAF), une organisation de la Société Civile du territoire de Fizi basée dans la ville de Baraka, bénéficiaire du fonds du PICAGL, face a l’indignation de la Société Civile noyau Urbaine de la ville de Bukavu sur l’exécution du projet PICAGL au Sud-Kivu.

Ansi, le coordonnateur de cette organisation, M. Lac Shikote invite toutes les organisations partenaires du PICAGL, la société civile force vive ville de Baraka et du Territoire à son Bureau à Baraka pour échanger et présenter la situation réelle de l’évolution du Projet combien satisfaisante des ses actions dans Fizi.

En collaboration avec l’inspecteur territorial de l’agriculture dans le territoire de Fizi l’ingénieur Dalton M’undabatu Kasukulu, sans compter de petits champs d’expérimentation végétale placés dans plusieurs villages par lITA, actuellement il ya 130 hectares de manioc pour l’IITA-PICAGL, 45 hectares du riz de RICOLTO et 20 hectares de fourrage.

Les projets PICAGL sont localisables dans 3 secteurs du territoire de Fizi notamment : dans le secteur de Tanganyika il y’a des sites d’Elakala à Swima, Zimbwe, Mkolwe et Lweba.

Dans le secteur de Mutambala on les localise à Abela, Baraka/Degembere, Kachungwe, Kimanga, Kakomba, Katanga, Malinde, Mulongwe, Katalukulu, Sebele, Kasakwa, Nemba , Mukinja, Kakela.

Dans le secteur de Ngandja il y’a : Lukongo, Fizi centre, Itota et Bibokoro.

Bien qu’il ya certains retards en rapport avec le décaissement de certaines activités pour la construction des entrepôts agricoles, l’achat des tricycles, l’installation des décortiqueuses, l’achat des noyaux d’élevages des bovins laitiers ainsi que les matériels de pêche dont la FAO et LID.

 » Nous sommes tous conscient de l’incapacité d’un partenaire LID des infrastructures UNOPS qui n’est pas jusqu’à présent sur terrain sur cette base nous devons revoir les recommandations à fournir contre UNOPS  » a-t-il rappelé, M. Lac Shikote Coordinateur UCAF.

L’UCAF condamne avec toutes énergies les propos tribalaux de nos6 compatriotes du Bureau Urbain de la société civile ville de Bukavu qui de son côté l’essentiel serait de procéder au remplacement de l’équipe des animateurs du Bureau de la Coordination du PICAGL Sud-Kivu.

 » Nous demandons au Bureau urbain de la société civile ville de Bukavu de retirer ces propos qui incitent à la haine tribale dans la province, la province n’appartient pas seulement à un seul tribu, a-t-il ajouter.

Les organisations partenaires du PICAGL Sud-Kivu dans le Territoire de FIZI sont satisfaits par la façon dont l’équipe du Bureau implémente les actions sur terrain à travers ses organisations partenaires LID.

Conçu en 2012, le projet PICAGL avait comme son Aire d’action une partie de la ville de Bukavu et dans les Territoires d’Uvira – Fizi au Sud-Kivu et Kalemie dans la province du Tanganyika particulièrement dans le corridor Bukavu- Uvira- Kalemie en passant par la plaine de la Ruzizi et la plaine côtière de Baraka – Fizi- Kalemie.

Au Sud-Sud de la province, malgré quelques difficultés énumérées ci-haut, le Projet Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs ( PICAGL ) un projet du Gouvernement Congolais financé par la Banque Mondiale, tend vers la maximisation des ses résultats comme prévus, d’accroître la productivité agricole et la commercialisation dans les zones ciblées en RDC.

Par Pascal Mwinyi à Bukavu/ActuCongo. net

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *