Kasaï central: les professionnels de santé décrètent deux jours sans soins, après l’assassinat d’un des leurs

Par Harnot Muanza

Les corps soignants du Kasaï-Central décident d’observer les formations sanitaires sans médecins, ce lundi 7 juin 2021. Cette décision est contenue dans le mémorandum adressé vendredi 04 juin au gouverneur de province ad intérim, Monsieur Tharcisse Kabatusuila.

Ceci arrive un jour après l’assassinat d’un des leurs, le Docteur Valery Tolenga Shinga, par des hommes armés non autrement identifiés vers 2 heures du matin du jeudi 03 juin dernier, dans la localité Azda, quartier Tshinsambi, commune de Kananga.

En outre, dans ce mémo, les médecins recommandent au gouvernement tant national que provincial d’identifier ces malfrats avant l’enterrement de leur confrère et leur faire subir la rigueur de la loi et que l’audience les condamnant soit publique et tender en flagrance. Que le gouvernement provincial prenne en charge les frais relatifs aux funérailles et indemnise la famille de l’illustre disparu.

En dehors de l’observance des formations sanitaires sans Médecins, la communauté médicale COPROM, SYNAMED, SYMECO et ONIC/Kasaï Central ont organisé le même lundi 07 juin, une marche pacifique suivie d’un sit-in de deux jours au bâtiment administratif pour obtenir gain de cause.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *