RDC: Mme Antoinette N’Samba Kalambayi a donné le go des travaux des états généraux des Mines

Par Andy Mbengay

Ces assises de haute portée sous le thème, secteur minier, moteur de croissance et du développement Socio-économique de la RDC, sont ouvertes ce jeudi 08 et vont se clôturer le 10 juillet 2021.

En effet, la Ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi a tout d’abord émis le vœu de voir plusieurs personnalités venues de divers horizons pour des échanges autour des problèmes qui se posent dans le secteur minier.


En disant,  » Permettez-moi, avant toute chose, de m’acquitter d’un agréable devoir, celui de saluer l’engagement de Son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République, Chef de l’État qui ne ménage aucun effort pour l’instauration de la paix et l’avènement de l’état de droit en RDC, gage de la relance de l’économie nationale dont le secteur minier constitue le principal pilier « .

Entant que citoyenne et Ministre des Mines impliquée dans ce secteur, interpelle sur la construction d’un écosystème minier responsable aujourd’hui, pour le futur et ce, en vue d’arrêter de perpétrer les fautes identiques et reconnues comme telles, a-t-elle renchéri.

Et, de poursuivre, Corrigeons ensemble les erreurs morales, techniques, financières et opérationnelles.

La patronne des Mines, a interpellé l’opinion, qu’il n’est pas normal les privés réussissent là où l’administration et les entreprises publiques minières échouent de manière cyclique.

 » Voilà pourquoi nous devons avoir le courage, de poser des nouvelles bases, pour un avenir immédiat responsable et honorable pour tous. Nous avons le Code et règlement miniers, guides de la bonne marche du secteur. Ils devront être mis en application afin que chaque partie en tire ce qui lui est reconnu en toute responsabilité  » souligne-t-elle.

Pour Antoinette N’Samba Kalambayi,  » Ensemble, nous avons le devoir de passer de l’échec programmé à une stratégie de développement minier ou le pays gagne, les investisseurs gagnent, préservent leur réputation et ou les communautés se construisent au-delà des réserves minières. Permettez-moi de faire un appel solennel aux acteurs du secteur miniers, publics et privés en vue de l’émergence d’un secteur planifié et crédible. Je vous invite à faire confiance au Ministère des Mines dans l’accompagnement, la facilitation et la réalisation de vos projets tels que consacrés dans le Code et règlement miniers. a-t-elle conclu.

A en croire, Mr Kalaa Mpinga, invité spécial de la Ministre des Mines, fondateur et Directeur Général Palanka Ventures Limited, le secteur minier ne représente que près de vingt pourcent du PIB.

 » L’industrie minière, surtout dans les Zones dominées par l’extraction artisanale, reste la plus grande source de conflits, d’insécurités et de détériorations de l’environnements  » explique-t-il.

À l’issue de ces travaux de trois jours, les experts miniers notamment ceux du CEEC, de la société civile vont aussi cogiter contre la fraude et Contrebande minières, la problématique de la Recherche Géologique en RDC, ainsi que la transparence et Recevabilité dans le secteur minier.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *