Droits humains: le Ministre Fabrice Puela parle des vrais problèmes de la traite des êtres humains à la tribune de Nations Unies à New-York

Par Christian Nyamabu Kabeya

Le Ministre des droits humains maître Albert Fabrice Puela a participé et représenté valablement le chef de l’État congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la réunion d’évaluation mondiale des Nations unies pour la lutte contre la traite des êtres humains.

Prenant la parole, du haut de la tribune des Nations Unies, le ministre des Droits humains, Me Albert Fabrice puelat a saisit l’opportunité pour parler minutieusement des vrais problèmes qui cadrent avec la situation de la traite des êtres humains en RDC.

Le ministre des Droits humains a par ailleurs rappelé les efforts déployés par le président de la République à travers la création, depuis 2019, de l’Agence pour la prévention et la lutte contre la traite des personnes (ALPTP) qui prouve que la RDC prend au sérieux cette problématique.

 » le Président de la République a créé au sein de son cabinet depuis 2019, un service spécialisé dénommé « Agence pour la Prévention et la Lutte contre la Traite des Personnes « , APLTP en sigle. Le gouvernement Congolais lui a assigné des tâches précises notamment dans les domaines de coopération entre autres : l’élaboration et la mise en œuvre de politiques et de programmes efficaces de lutte contre la traite des personnes ; la collecte et la diffusion d’informations sur la traite des êtres humains; l’amélioration et le renforcement des services juridiques et médicaux existants en faveur des victimes de la traite des personnes » a indiqué Me Albert Fabrice Puela

Dans son allocution le ministre Puela, a réitéré l’engagement du Gouvernement Sama Lukonde de lutter efficacement contre la traite des personnes. Il également a évoqué le cas de l’adoption du projet de loi modifiant et complétant le code pénal en matière de la prévention et de la répression contre la traite des êtres humains.

« C’est dans ce cadre qu’un pas important et essentiel vient d’être franchi par le gouvernement de la République Démocratique du Congo qui a adopté au cours du Conseil des ministres du 12 novembre 2021 le Projet de loi, porté par le Ministère des Droits humains, complétant le décret du 30 Janvier 1940 portant Code Pénal Congolais en matière de prévention et de la répression contre la traite des êtres humains. Concrètement, le gouvernement Congolais a pris certaines mesures pour la prévention, la protection, la coopération avec les autres pays mais aussi les poursuites judiciaires » a-t-il déclaré à la tribune des Nations Unies.

Le ministre Albert Fabrice Puela était accompagné de la coordination de l’ALPTP à New-York.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.