Kasaï-central: les chefs de travaux et assistants boycottent la rentrée académique à Kananga

Par Gentil Kamukendi

Les Chefs de Travaux et Assistants membres du Syndicat National des Chefs de travaux et Assistants, SYNACASS section du Kasaï Central ont décrété un mouvement de grève depuis mercredi 05 janvier 2022 au motif de n’avoir pas eu gains de cause en rapport avec l’amélioration de leur salaire, malgré leurs revendications.

Dans une déclaration rendue publique le même jour et dont une copie est parvenue à notre rédaction, le vice président provincial du SYNACASS estime que les démarches entreprises par la délégation nationale du SYNACASS auprès des instances compétentes se sont avérées sans succès.

« La Coordination provinciale du SYNACASS section du Kasaï Central invite tous les Chefs de travaux, assistants et autres à observer le mot d’ordre de la grève décrétée par la coordination sur toute l’étendue du territoire national. Ainsi, tous les chefs de travaux et assistants de toutes les Universités et Instituts supérieurs du Kasaï Central sont conviés au respect strict du mot d’ordre du syndicat à vaquier librement à leurs préoccupations familiales et de s’abstenir à tout acte contraire aux démarches entreprises par la hiérarchie du SYNACASS auprès du gouvernement congolais » a-dit, Joseph Nkashama, Chef des travaux.

Cependant, ces professionnels de la craie au niveau de l’Enseignement Supérieur et Universitaire dénoncent le traitement dégradant et inhumain qui leur est infligé par l’État congolais. D’où, il recommande la prise en charge des frais d’études de ses membres pour le troisième cycle, en conformité au cahier de charges déposé par ses délégués lors des états généraux de l’ESU tenus à Lubumbashi en septembre 2021.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.