Mondial Qatar 2022: voici quelques précisions sur les remplacements qu’avait effectué le sélectionneur de Léopards

Par Remias Sumaili

La RDC a décroché son billet pour les barrages de la Coupe du monde 2022 en battant le Bénin (2-0) dimanche 14 novembre.

Mais la sélection d’Hector Cuper a enfreint un règlement durant cette rencontre.
Le penalty accordé à la République Démocratique du Congo face au Bénin (2-0) durant cette rencontre décisive des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 a beaucoup fait parler. Dans l’extrait qui circule sur les réseaux sociaux, il est difficile de voir si l’attaquant de la RDC a bel et bien été accroché, où si cette décision de l’arbitre était imaginaire.

En revanche, la RDC a bien enfreint un règlement durant cette rencontre. La sélection d’Hector Cuper avait fait entrer quatre joueurs en seconde période (cinq changements sont autorisés), mais à quatre moments différents. Selon le règlement, trois « sessions » de changement sont admise par période. Or, Kayembe est entré à la 63e minute, Bakambu à la 74e, Muleka à la 84e et Kayamba dans le temps additionnel avec trois joueurs Congolais sorti sur blessure (Mbokani, Bolasie, Malango).

Le Bénin pourrait ainsi déposer un recours et la RDC risquerait une sanction. Mais laquelle ? Le journaliste Mansour Loum rappelle que ce cas de figure s’est déjà produit lors des éliminatoires de la Zone Afrique. Et ce sont les arbitres qui avaient été punis pour avoir autorisé cette quatrième session de changement.

Sauf changement de dernière minute la RDC sera donc au dernier tour des éliminatoires de la Coupe du Monde et devra connaître son adversaire le samedi 18 décembre lors de tirrage.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.