Insalubrité à Kinshasa: Félix Tshisekedi s’indigne de la légèreté pour rendre la ville salubre

Par 7sur7/titre de ActuCongo.net

Lors du conseil des ministres du 27 octobre 2023, le président de la République, Félix Tshisekedi, s’est exprimé sur l’insalubrité à Kinshasa.

À en croire le chef de l’Etat, cette situation qui sévit dans la capitale de la République Démocratique du Congo est devenue « dégradante et inadmissible ».

« Toutes les communes de la capitale subissent le spectacle dégradant et inadmissible des déchets qui jonchent les rues, les caniveaux et les cours d’eau », lit-on dans le compte-rendu dudit conseil des ministres qui reprend le président de la République.

Cependant, Félix Tshisekedi a fait constater à ses ministres que les déchets plastiques peuvent devenir des matières premières rémunératrices. Malheureusement ce n’est pas encore le cas en RDC, exception faite pour quelques privés.

« Si les déchets deviennent des matières premières rémunératrices, le président de la République a fait le constat selon lequel cette opportunité de déploiement d’une filière industrielle de recyclage des déchets des produits plastiques, source de création d’emplois rémunérés tant qualifiés que non qualifiés dans la capitale n’a pas encore démarré de manière optimale, malgré la présence de quelques acteurs privés y opérant », a poursuivi le chef de l’Etat.

Il a, par conséquent, instruit le ministre de l’Industrie à présenter au gouvernement des propositions pour booster le recyclage industriel des déchets plastiques.

« Au vu du constat manifeste de la nécessité de booster ce secteur de l’économie circulaire, le Ministre de l’Industrie est appelé à présenter des propositions d’incitations quant à son développement. Ainsi, le modèle d’un écosystème industriel dans le recyclage des déchets soutenu par une politique publique pourra être dupliquée dans d’autres villes du pays », conclut le compte-rendu fait par le ministre de la communication et médias.

Présentement, la ville de Kinshasa n’a aucun centre d’enfouissement de déchets. Ce qui fait que tous les déchets produits dans la capitale finissent la course soit dans la rue, dans les cours d’eau, dans les caniveaux ou les érosions.

Boxe : Ngannou perd face à Fury, le monde sous l’étonnement sans limite !

Par la rédaction

C’est le combat de l’année dans le sport de combat notamment la boxe. Très attendu depuis des semaines, le duel entre le Camerounais Francis Ngannou et le Britannique Tyson Fury a eu lieu samedi 28 Octobre 2023 en Arabie Saoudite. Il a fallu les 10 rounds pour départager les deux athlètes. Au final, c’est Fury qui l’emporte. Une décision qui ne manquera pas de faire couler beaucoup d’encre et de salive.

Grand favori en sa qualité de champion WBC des lourds et face à un Francis Ngannou qui disputait à 37 ans son premier combat de boxe, Tyson Fury a eu beaucoup de mal à imposer son style. Ngannou, a même failli signer la surprise de l’année, envoyant au sol le champion invaincu des poids lourds WBC lors de la 3e round.

Pourtant, personne n’imaginait le Predator faire le poids, il est finalement allé au bout des dix reprises. Après un combat où il a essentiellement attendu, Fury a pourtant été déclaré vainqueur aux points, deux juges à un (95-94, 96-93, 94-94), alors que l’ancien champion poids lourds UFC a dominé les 10 rounds avec de nombreuses touches.

Cette décision est déjà critiquée par de grandes légendes des sports. En témoigne le tweet de Didier Drogba qui se demande qui a vraiment remporté le combat tout affichant des photos où l’on voit Fury à terre après avoir pris un coup de Ngannou. Aussi, la star américaine du Basketball LeBron James est totalement surpris : « C’est la raison pour laquelle je ne suis jamais la boxe », a-t-il lui également tweeté.

Boxe : Martin Bakole écrase Carlos Takam au 4ème rounds !

Par Andy Mbengay

Le natif de l’ex province du Kananga Martin Bakole boxeur professionnel de la nationalité Congolaise a remis le Franco-camerounais Carlos Takam aux études sur arrêt de l’arbitre après deux voyages au tapis.

C’est à la quatrième (4ème) rounds que tout est bouclé entre ces deux boxeurs professionnels en Arabie Saoudite, ce Samedi 28 Octobre 2023 pour le compte du combat de poids lourds.

Les yeux du monde entier sont braqués sur Riyad, en Arabie saoudite, où est attendu le grand combat entre le boxeur britannique Tyson Fury et le camerounais Francis Nganou.

À l’occasion, 4 combats des poids-lourds ont été programmés avant pour offrir un beau spectacle aux invités de marque qui ont fait le déplacement de cette ville.

Le pugiliste congolais s’impose tranquillement et enregistre donc sa 23e victoire en carrière pour une seule défaite à l’âge de 30 ans.

Par ailleurs, Carlos Takam (42 ans) signe sa 8ème défaite en carrière après 48 victoires et un match nul, lui qui venait de battre Tony Yoka en France.

Après sa victoire, Bakole révèle qu’il n’a eu que 14 jours pour préparer ce combat car il a déjà étudié le style de son adversaire il y a plusieurs années.

Pour rappel, Francis Nganou et Tyson Fury s’affrontent ce même samedi 28 octobre à partir de 22h00.

Ainsi, le combat qui a opposé Martin Bakole et Carlos Takam était programmé en premier pour ouvrir le bal avant la grande annonce de ce samedi dans la soirée entre l’ex champion du MMA Francis Nganou contre le tenant du titre Tyson Fury.

Clôture du Forum Global Gateway 2023 à Bruxelles : Antoinette N’Samba Kalambayi a présenté un discours élogieux, les investisseurs s’en mêlent pour venir investir en RDC !

Par Andy Mbengay

La Ministre nationale en charge des mines, Antoinette N’Samba Kalambayi a participé au Forum Global Gâteway à Bruxelles, capitale de la Belgique du Mercredi 25 au Jeudi 26 Octobre 2023.

Accompagnée des responsables des services spécialisés du Ministère des mines notamment: (Cadastre minier, SGN-C), Mme Antoinette N’Samba Kalambayi et Mme Jutta, commissaire Européenne ont procédé à signature d’un Mémorandum d’Entente qui lient la RDC et l’Union Européenne.

A en croire la patronne des mines, cette signature du MOU entre l’union Européenne et la RDC s’inscrivent dans la droite ligne de renforcer les liens de coopération économique axé sur les chaînes de valeur des matières premières critiques et stratégiques.

 » La transition énergétique et numérique demeurent un enjeu crucial commun de toute la communauté mondiale. Cependant, si l’UE ne sera pas en mesure de couvrir ses besoins en matières premières critiques, elle a intérêt à renforcer la sécurité et la fiabilité de l’approvisionnement et faciliter les investissements dans ce secteur. Actuellement en RDC, la Recherche Géologique est replacée au centre des préoccupations pour un pays qualifié de scandale géologique mais dont la connaissance géologique s’évalue à plus ou moins 17% du territoire national. Ceci pour découvrir de nouvelles ressources minérales et de nouveaux gisements afin de favoriser un approvisionnement sûr en substances minérales critiques  » a-t-elle expliqué.

Et de martelé,

 » Cet approvisionnement exige la sécurisation de certaines zones regorgeant des matières premières nécessaires à la transition numérique tel que le coltan dont d’importants gisements sont situés dans la partie Est de la RDC, en proie à la déstabilisation par certains voisins dont le Rwanda, d’où l’exécution d’un partenariat sincère ne saurait laisser perdurer cette situation « .

En vue d’amener à bon port cette coopération entre l’Union Européenne et la RDC, la Ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi avait misé tout d’abord sur le transfert des technologies et connaissances des minerais à travers le Service Géologique National du Congo, la transformation locale des minerais critiques et stratégiques, le développement des infrastructures, l’accélération de l’industrialisation du pays, le développement de l’entrepreneuriat local ainsi que la diversification de l’économie congolaise.

Insécurité au Kongo central : le député national NSumbu Muntu Kalovo Pierre monte au créneau !

Par Roger Bondengele Kiswemi

Élu de la circonscription électorale de Mbanza-Ngungu dans la province du Kongo Central, le Député National Pierre Nsumbu Muntu a, lors de la séance plénière du Mercredi 24 Octobre 2023, à l’Assemblée Nationale, dénoncé, moyennant une motion d’information, devant ses Collègues Députés Nationaux ainsi que le bureau de cette institution étatique, le problème de l’insécurité qui sévit dans la cité de Kwilungongo où l’on observe un climat malsain persistant depuis le mois de Janvier de cette année.

En effet, l’on déplore également des pertes en vies humaines, les incendies des maisons, les Kuluna qui opèrent dans la quiétude absolue, dans une impunité totale sans être inquiétés.

En outre, au niveau de la route nationale, ce digne fils du Kongo Central a épinglé cette affaire des coupeurs des routes qui opèrent essentiellement entre Kinshasa et Matadi. A cela s’ajoute, le cas du Bas-Fleuve, district situé de l’autre rive du fleuve.

L’ honorable Nsumbu n’a pas, dans son intervention omis l’éternel problème d’occupation et de ventes des terrains à Mbanza-Ngungu où certains villages ont été désertés par leurs habitants après la vente des terres et leur occupation par les hommes en uniforme. Cette situation, déplore l’élu de Mbanza-Ngungu, met les populations de cette région dans l’insécurité la plus totale.

Entant que Député National, Pierre Nsumbu Muntu a toujours informé l’autorité compétente au niveau de la province. Aujourd’hui, il le fait au niveau de l’Assemblée Nationale et dans l’entre-temps, au Ministère de l’intérieur. Tout ce que cet élu du peuple demande avec tous les habitants du Kongo Central que le gouvernement fasse son travail tant du côté du Kongo Central que du côté de Kinshasa.

 » Tout ce que nous demandons qu’on mette des moyen qu’il faut à Kwilungongo, les humains en terme des policiers, des moyens matériels, tout ce qu’il faut pour que la puissance de l’État mette fin à la puissance des Kuluna  » a-t-il fait savoir.

Le Gouverneur du Kongo Central, bien qu’au courant, mais a démontré ses limites. car, il sait pertinemment bien ce qui se passe dans cette cité. Et jusqu’à présent, il n’a pas encore pris la pleine mesure de la situation. Voilà pourquoi la situation d’insécurité persiste depuis le moi de janvier.

Kasaï : Parade mixte FARDC-PNC, Gilbert Ngoyi salue le discours du Général Sylvano Kasongo

Par Franck Tshilomba

Selon cet acteur de la société civile bonne gouvernance du Kasaï, cette parade Mixte des Forces Armées de République Démocratiques du Congo et la Police Nationale Congolaise est une séance qui vient appelé à l’ordre, à la conscientisation et à la moralisation mais aussi un avertissement à ces deux services de sécurités pour l’éradication de l’insécurité sur la ville de Tshikapa.

Gilbert Ngoyi se dit être touché par l’adresse du Commissaire Divisionnaire Adjoint, le Général Sylvano Kasongo Kitenge, qui, dans son discours, a fait preuve de la maîtrise de la situation sécuritaire du terrain depuis son arrivée sur la ville et ses environs » a-t-il fait savoir

Et d’ajouter , Sylvano Kasongo sait ce qu’il faut faire pour remédier à cette situation, le numéro de la PNC au Kasaï dit mettre à nu dans les tous prochains jours tout acteur sécuritaire fardc ou de la Pnc se retrouvant dans le réseau méfié des criminels et bandits qui opèrent dans la nuit et depuis un moment et commettent des dégâts sur la ville de Tshikapa.

Notons que, face aux policiers et militaires, le Patron de la PNC Kasaï a rappeler à ceux derniers la mission régalienne de la police nationale congolaise qui est celle basée sur la protection des personnes et de leurs biens.

Le Coordinateur de la Société Civile Bonne Gouvernance du Kasaï Ngoyi Gilbert a interpellé le gouvernement provincial à disponibiliser tous les moyens nécessaires à mettre à la disposition de cette police pour lui permettre de bien mené ses actions sur terrain en vue de l’obtention du résultat longtemps attendu.

Notons qu’au cours de cette parade, un appel au recrutement des nouveaux policiers dont l’âge varie entre 18 à 30 ans filles ou garçons ayant obtenu un diplôme d’état dans n’importe quel domaine a été lancé par Sylvano Kasongo sur ordre de sa hiérarchie via un télégramme lui parvenu.

Forum Global Gateway à Bruxelles : Antoinette N’Samba Kalambayi présente le potentiel du secteur minier de la RDC !

Par Andy Mbengay

C’est ce Mercredi 25 Octobre 2023 que la Présidente de la Commission Européenne, Ursula Von der Leven a donné le go sur le Forum Global Gâteway à Bruxelles, devant un parterre des personnalités venues de différents coins dans le monde, sous le thème : « Plus forts ensemble grâce à l’investissement durable « .

La République Démocratique du Congo est représentée par Mme Antoinette N’Samba Kalambayi, Ministre nationale en charge des mines. Sur place, plus de 40 représentants venus des différents pays africains, de l’Union Européenne, des pays partenaires, les représentants des Institutions financières étatiques et non- étatiques, la société civile ainsi que des organisations internationales prennent part à ce grand rendez-vous.

Ce Forum Global Gateway va tout de même se focaliser sur la présentation du progrès réalisé dans la mise en œuvre de la stratégie Global Gateway entre autres, l’investissement transparent et de qualité dans le système de connectivité, de santé, de l’éducation et de recherche.

Lors de ces assises de deux jours soit du Mercredi à ce Jeudi 26 Octobre, différents sous thème axé sur la transition énergétique et hydrogène vert, l’éducation et recherche, les matières premières critiques et corridors de transport, la fabrication de produit de santé, les infrastructures numériques seront abordés par différents dirigeants évoluant dans ce secteur. L’optique est aussi d’éclairer la lanterne sur la mise en œuvre des 89 projets lancés depuis belle lurette.

En ce qui concerne la région du partenariat oriental, Global Gateway est régi dans le cadre du Plan économique et d’investissement.

RDC: le prix du carburant revue à la hausse !

Par la rédaction

Le vice-premier Ministre de l’Économie nationale, Vital Kamerhe, a signé, lundi 23 Octobre, une nouvelle structure des prix des produits pétroliers.

Le litre d’essence, par exemple, coute désormais 3.970 francs congolais (1.58 USD) dans la partie Est du pays, alors qu’à l’Ouest, il est fixé à 3225 franc congolais (1.29 USD).

Cette nouvelle structure des prix de carburant était la condition principale posée par les pétroliers de la partie Est avant de rouvrir les stations et entreprendre l’importation de nouveaux stocks des produits.

Les opérateurs économiques du secteur pétrolier dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Haut-Katanga avaient déclenché un mouvement de grève vendredi dernier.

Ces derniers avaient indiqué qu’ils croupissent sous les poids d’énormes pertes et manques à gagner non remboursés par le Gouvernement depuis plus d’une année et de la non-publication de la nouvelle structures des prix.

Sud-Kivu : sur appel de la FOWNE et la société civile, une journée ville morte est observée à Kamituga et Mwenga

Par Isaka Kijana

La population de la ville de Kamituga en particulier et du territoire de Mwenga en général ont observé une journée ville morte ce Lundi 23 octobre sur appel de la Fondation Wilondja Nepangi José et de la société civile locale.

Dans un communiqué signé Samedi 21 Octobre dernier par le PCA de la FOWNE maître Wilondja Nepangi José,  diffusé aux médias locaux de la place et dont une copie a été consultée par ActuCongo, un appel à été lancé à la population afin d’observer ce lundi une journée ville morte pour dénonce l’insécurité grandissante qui est devenu monnaie courante ce dernier jour  dans cette entité de la province du Sud-kivu.

Lucky Mukamba président de la société civile bureau urbain de Kamituga confirme que cette mesure à été appliquée au Maximum par la population marchés, Boutiques et magasins sont restent fermés et les élèves n’ont pas étudient.

Rappelons qu’en date du 20 octobre dernier vers 18 heures locale des bandits armes en tenue militaire ont attaques une maison d’achat d’or de Monsieur Roméo situé au niveau de Camp-six dans la ville, ces derniers ont tirés des balles au propriétaire de cette maison pendant qu’il refusait de livrer la somme d’argent demandait.

Masisi: les jeunes de la Pléiade de sake et de kibumba, Goma, kitshanga et Rutshuru réfléchissent sur les techniques agricoles pour aboutir à une meilleure production

Par Bahati Amuli Faustin

La Pléiade des jeunes de Sake, une structure juvénile qui œuvre à Sake dans le groupement kamuronza territoire de Masisi au Nord-Kivu, a eu des échanges fructueux avec les jeunes venus de Kitshanga, Goma, Rutshuru et Kibumba. Ces échanges portés sur la promotion de l’agriculture à travers les jeunes au Nord-Kivu.

Présentant ses différentes activités agricoles axées sur la production de choux, les amarantes, l’oignon, poivrons et aubergines, Muhindo Kambere Jacques, rapporteur de la Pléiade des jeunes de Sake a expliqué l’importance de l’agriculture au sein de la communauté, particulièrement le territoire de Masisi qui, actuellement avec les affrontements entre les rebelles du M23 et les jeunes patriotes, traverse une période difficile.

 » Si nous avons décidé de promouvoir le secteur agricole à Sake, c’est avec objectif de contribuer à la sécurité alimentaire dans notre zone où l’insécurité alimentaire impose ses lois. Nous avons commencé avec les cultures maraîchers, notamment le choux, les poivrons, l’oignon, l’aubergine, et les amarantes et nous avons alimenté les marchés locaux de Sake, Minova et Goma  » a fait savoir Muhindo Kambere Jacques, rapporteur de la Pléiade des jeunes de Sake.

Rappelons que les jeunes de kibumba, Goma kitshanga, et Rutshuru ont formulé certaines recommandations à la Pléiade des jeunes de Sake dans l’objectif de renforcer leurs techniques agricoles avec objectif d’aboutir à une meilleure production.