Qualification Coupe du Monde-Zone Amérique: l’Argentine et le Brésil se quittent en bons amis

Par Remias Sumaïli

L’Argentine recevait le Brésil pour le compte de la 14e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. En septembre dernier, les deux équipes n’avaient pas pu disputer plus de 7 minutes puisque les autorités sanitaires brésiliennes avaient mis fin à la rencontre. Cette fois-ci, le match a bien eu lieu à l’Estadio San Juan del Bicentenario.

Déjà qualifié, le Brésil se présentait en territoire ennemi avec un 4-3-3 dans lequel on assistait à 4 changements par rapport au précédent match. Neymar touché laissait sa place à Vinicius Junior tandis que Casemiro suspendu était remplacé par Fabinho dans l’entrejeu. Thiago Silva et Gabriel Jesus soufflaient et laissaient les places de titulaires à Éder Militão et Matheus Cunha. De son côté, l’Argentine qui n’avait besoin que d’une victoire pour se qualifier misait sur un 4-2-3-1 avec deux changements.
Les Parisiens Leandro Paredes et Lionel Messi remplaçaient ainsi Guido Rodriguez et Paulo Dybala.

Ce match débutait dans l’agressivité avec de sacrés duels et un engagement total. À défaut de voir un festival technique, les deux formations avaient bien affuté leurs crampons. Après 15 premières minutes relativement décevantes, le Brésil était le premier à pointer le bout de son nez. Bien trouvé en profondeur par une sublime passe de Lucas Paquetá, Vinícius Júnior se présentait seul face à Emiliano Martinez, mais son tir passait sur la droite (18e). Quelques secondes après, Matheus Cunha faisait preuve d’une jolie inspiration avec un tir du rond central qui flirtait juste au-dessus du but argentin (19e). Ne voulant pas laisser son adversaire prendre en main le match, l’Argentine répondait avec un tir de Lionel Messi qui était contré de justesse par Danilo (24e). Mieux, Lautaro Martinez était tout proche d’ouvrir le score suite à une astucieuse passe d’Ángel Di María vers la droite de la surface. Très vigilant, Marquinhos ne se faisait pas prier et déviait légèrement le ballon en corner sur la droite (31e).

Au retour des vestiaires, le match repartait sur des bases similaires. Il fallait attendre l’heure du jeu pour que l’on voit quelque chose d’intéressant. Suite à un coup franc mal repoussé dans l’axe, Fred enchaînait d’une volée sur le haut de la barre transversale (60e). Le Brésil se procurait ensuite une belle possibilité avec un arc-en-ciel de Vinícius Júnior sur Nahuel Molina qui débouchait sur une frappe de Lucas Paquetá (65e). Une dernière tentative signée Vinícius Júnior (72e) et les Auriverdes baissaient le pied.

La fin de match était argentine à l’image de la reprise de Lionel Messi (73e). Dans les dernières minutes, la pression Argentine – relative certes, mais présente – débouchait sur un joli mouvement où Lionel Messi se jouait de Fred avant de frapper fort à ras de terre. Alisson Becker devait s’employer avec une intervention en deux temps (90e).
La dernière banderille était déclenchée de loin par le jeune Julián Álvarez, mais cela ne changeait rien (90e +2).

Avec ce match nul 0-0, les deux équipes se tiennent en respect. L’Argentine qui compte 12 points d’avance sur la Colombie (4e) et le Pérou (5e) à quatre journée de la fin n’est pas encore officiellement qualifiée, mais elle sera au minimum barragiste. Il faudra d’ailleurs un point lors des quatre derniers matches à l’Albiceleste pour aller à la Coupe du monde 2022 au Qatar. À noter qu’ avant ce match, la Colombie n’a pas pu faire mieux qu’un match nul 0-0 contre le Paraguay.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.