RDC/Beni: le mouvement Citoyen dénommé « LPPCGA » dénonce les massacres à répétition

Par Andy Mbengay

Un mouvement citoyen basée à Kisangani dans la province de la Tshopo donne sa réaction face à cette situation, la LPPCGA estime chaotiques les conditions vitales dans lesquelles vivent les déplacés fuyant les violences dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Elle remet en cause l’Etat congolais qui ne tient pas en compte le rapport d’une structure des Nations-Unies faisant état d’une menace terroriste à l’Est de la RDC, précisément à Beni.

Cette structure citoyenne qui se réclame non partisane dit détenir des informations selon lesquelles l’exploitation du cacao dans cette zone ravagée par les massacres serait l’une des causes de persistance de l’insécurité.

Il recommande entre autre aux autorités congolaises de prendre leur responsabilité en rétablissant la sécurité à Beni, et de mener des enquêtes sur l’origine du cacao qu’importerait une société agricole locale, à qui il est demandé à son tour, de fournir des explications sur le cacao qu’elle exporte.

Egalement à la population de Beni, de dénoncer tout cas suspect auprès des services de sécurité ou de renseignement.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.