RDC: Gros plan sur la mission officielle de la Ministre des mines, Antoinette N’Samba Kalambayi aux Emirats Arabes Unis et en Belgique !

Par Andy Mbengay

La délégation du ministère des mines a séjourné du 10 au 20 octobre 2021 à Dubaï. Cette équipe que conduisait la patronne des mines, Antoinette N’Samba Kalambayi a participé aux activités de l’exposition qui vont s’étendre pendant six (6) mois. La journée du 22 mars 2022 sera dédiée à la RDC.

Au total, 192 pays y participent et chacun d’eux offre les meilleurs de son art, son architecture, sa science, sa technologie, sa cuisine, sa richesse, bref ses potentialités et son savoir-faire. Ce forum mondial constitue un cadre de concertation, un lieu de rencontre de travail, de signature des accords, mieux un rendez-vous du donner et du recevoir.

Ces assises se tiennent autour de trois thèmes, à savoir:  » la mobilité, la durabilité et l’opportunité ». En outre, les maîtres mots qui orienteront les activités de ce forum. Sur le site de l’exposition, les différents pays sont regroupés selon les trois zones correspondant aux thèmes de l’Expo. Chaque jour qui passe, les délégations y défilent pour des rencontres et les échanges utiles.

Au pavillon de la RDC implanté dans le district des opportunités, le pays fait valoir sa faune et sa flore en présentant les espèces rare et sa forêt équatoriale, la deuxième grande forêt après celle d’Amazonie, au Brésil. Cette forêt équatoriale représente une grande réserve des échos systèmes de la planète, avec sa tourbière qui contribue énormément à la lutte contre le réchauffement climatique; mais aussi la cinquième (5eme) puissance mondiale en biodiversité. On y trouve la classe moyenne, les œuvres d’esprit, l’agriculture, la musique, la tradition culturelle ainsi que le stand du ministère des mines où sont exposés de la documentation, des cartes géologiques des gîtes des minéraux et des échantillons des roches des minerais et mineraux qui émerveillent tout visiteur.

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi a honoré de sa présence l’Expo, par sa participation à la conférence organisée par Global Business Forum Africa où il était l’invité spécial le 13 octobre. Grâce à la vision du Chef de l’État, les hommes d’affaires des Emirats Arabes Unis ont échangé et signé des protocoles d’entente et des accords au stand dirigé par l’Anapi.

Madame Antoinette N’Samba Kalambayi, Ministre des mines au côté des quelques Ministres, des Directeurs Généraux ainsi que les membres de la FEC ont interagi avec des investisseurs pour les opportunités d’affaires qu’offre la RDC.
Après son passage à l’Expo, du 16 au 20 octobre dernier, la Ministre des mines a répondu à l’invitation des membres du Conseil d’Anvers de diamant en Belgique. Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour, dont la sécurisation du diamant destiné à l’exportation. Il s’agit d’un projet visant la sécurisation du diamant de production artisanale.

 » Il y a eu signature de deux mémoranda; entre le CEEC et le SAEMAPE avec la firme AWDC. Nous sommes allé visité une société MRAC; une société qui a donné de la valeur ajouter au diamant de Botswana, nous avons palper leur raffinerie, sincèrement j’étais émerveillé de voir qu’avec un diamant de 87 cara du brut, on pouvait ressortir plusieurs pierres bien taillées de grande valeur, a déclaré Madame Antoinette N’Samba Kalambayi.

Et d’ajouter,

Le deuxième volet c’était la visite du musée de l’Afrique centrale à Tervuren où nous avions decouverts des cartes de retombs minières, j’ai visité personnellement le tiroir de la grande province du Kasaï, j’ai découvert qu’il y avait autant de minérais non encore exploitées; à ces jours du grand Kasaï ainsi que d’autres provinces. Toutes les archives géologiques de la RDC sont gardées par la Belgique et je pense que nous avons le devoir de pouvoir collaborer avec ce musée afin que nous puissions à notre niveau matérialiser la cartographie géologique des mines qui nous restent ou des mines à découvrir de la République Démocratique du Congo,a poursuivi la patronne des mines.

Concernant le travail de terrain, Mr Paul Mabolia, Coordonnateur de la CTCPM a renchéri: l’enjeu est de sécuriser les coopératives qui vont collaborer audit projet.

 » Il est question de préparer une matrice de gouvernance avec tous les différents programmes que nous avons au ministère des mines; avec nos partenaires techniques et financiers. Nous allons commencer par la GIZ et le gouvernement américain. Il sera aussi question de travailler sous forme des groupes thématiques afin de créér de synergie d’activités pour éviter la duplication des activités », a-t-il conclu.

Pour ce faire, c’est au mois de novembre de l’année en cours qu’une délégation de AWDC se rendra à Kinshasa pour paufiner des stratégies afin de renforcer la coopération entre la Belgique et République Démocratique du Congo dans le secteur minier.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.