RDC: Jean Félix Mupande, DG sortant de Cadastre minier, un vrai corrupteur!

Par le canard

Le directeur général sortant de Cadastre minier, Jean Félix Mupande veut toujours garder son fauteuil. Ce dernier fait propagé des informations éhontées pour saper l’image de l’équipe actuelle du ministère des mines.

En effet, c’est précisément le 17 juin 2021 qu’il va céder le bâton de commandement à Madame Chantal Bashizi, nommée directeur général par une ordonnance présidentielle N°18/138 du 27 décembre 2018, rester dans le tiroir.

Avec l’arrivée de Mme le Ministre Antoinette N’Samba Kalambayi, le super corrupteur  » Jean-Félix Mupande » voulait tenter ses salles draps mais réfuter.

Pourquoi seulement organiser la cérémonie de remise et reprise pour le DG entrant et non pour les membres du Conseil d’administration, y’avait-il urgence de faire exécuter cette ordonnance ?

 » Pour ce faire, l’exécution d’une ordonnance émane de la personne qui assume le perchoir de tutelle, pour le cas échéant, il était plus impérieux de le faire étant donné que cette ordonnance n’a pas été abrogée, il n’y avait pas question d’urgence » explique t-il.

La même source ajoute,

 » Exécuter une ordonnance présidentielle, c’est un devoir réserver à la personne qui est responsable dudit ministère, regarder tous les briefs du Chef de l’État, il y a toujours une personne qui les exécute, ça peut être, un ministre, un premier ministre ou le directeur de cabinet du Chef de l’État, pour rappel, il y avait des ordonnances qui n’avaient pas connu leur exécution en temps réelle par le ministre du portefeuille du gouvernement que dirigeait Mr Ilunga Ilunkamba et cette affaire avait été commentée dans tous les sens. Que l’opinion sache que l’acte posé par Madame le Ministre des mines, Antoinette N’Samba Kalambayi entre dans le cadre du respect strict des instructions et de texte loi au regard de l’ordonnance précitée dans le journal officiel, hélas! non exécutée pour des raisons obscures, nous n’avons pas compris pourquoi les ministres passés ne l’ont jamais exécuter, donc c’est un déni de responsabilité à notre avis, c’est pour cela que vous aviez vu la dame a été notifiée, c’est ce qu’on appelle exécution  » a-t-il fait savoir.

À en croire ce proche du ministère des mines, c’est après avoir vérifié minutieusement dans le journal officiel que l’ordonnance n’était pas abrogée que la patronne des mines, Antoinette N’Samba Kalambayi à exécuter cette décision.

 » En principe, c’est ne pas nécessairement une cérémonie comme plusieurs prétendent le dire, c’est à dire, une personne qu’on avait notifiée entre en fonction, la notification d’une personne ne sais fait pas en masse, on n’appelle pas tout le monde, on n’appelle la personne qui est concerné et on lui donne son document et ça se fait d’une manière un peu discrète, ce n’est pas en public, ceci est dû au faite que, c’est une ordonnance qui a durée un peu, c’est pour celà qu’on a l’impression que ça ne sais fait pas comme pour les autres dans les passés  » a-t-il fait comprendre.

Malgré cet éclairage, Jean Félix Mupande, poursuit ses salles besognes à travers ses acolytes animés de mauvais goût.

À la question de savoir sur le prétendu usurpation du pouvoir par la Ministre des mines, au détriment des prérogatives du Chef de l’État, Félix Tshisekedi ?

La source qui nous livre cette information rappelle que, le garant du bon fonctionnement des institutions, a le pouvoir de nommer et non de notifier.

 » Il faut que les gens sachent; le Président de la République, ne notifie pas et que ce sont, entre autre, ministres, premier ministre, et tant d’autres personnes à qui revient la charge d’executer une décision émanant de la haute hiérarchie du pays  » insiste-t-il.

Cependant, le gourou qui se considérait être au dessus de la loi ne sera demis de ses attributions.

Il faut signaler que, l’exécution de cette ordonnance ne fait d’aucun bavure, entre temps, l’installation des autres membres se fera progressivement.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.