RDC/Kasaï: Pour avoir corronpu, un présumé bourreau placé en détention pour tentative de viol sur une fille mineure est relâché

Un homme d’une quarentaine d’années, favorablement connu de la cité, a été interpellé par la police sous ciat de nsumbula après avoir tenté sans succès de commettre un acte de viol sur une fille mineure âgée de 13 ans le mercredi 19 août dernier dans le groupement Bakua mfuya.

Il a été mis en détention un jour au cachot de la police pour tentative de viol puis libéré le deuxième jour cela après avoir payé une amande dont le montant n’a pas été révélé à la presse locale par les autorités de ce sous ciat. D’autres sources dont les membres de l’udps et la société civile locale renseignent que le bureau de la police par le canal de son OPJ instructeur du dossier et de son capitaine principal ont touché une somme estimée à plus de 450 dollars pour relâcher le bourreau, chose qui a été rejetée par les précités.

La victime, une fille écolière de la place, précise que l’homme l’a brutalement attrapée par le cou pour l’enfoncer dans sa chambre et tenté de l’étrangler en présence de son petit frère qui est allé ensuite alerté un policier membre de sa famille biologique residant à faible distance de la maison où l’incident s’est produit.

Signalons que le présumé bourreau est un travailleur au sein de la maison d’un négociant des diamants, il a été copieusement tabassé avant d’être conduit au bureau de la police, son téléphone portable et une somme d’argent estimée à 42 mille francs ont été portée disparue.

Les acteurs politiques dont les membres de l’udps et de la société civile locale ont déploré pour la énième fois ces actes récurrents caractérisés par des impunités et corruptions et l’inefficacité du gouvernement de la province du Kasaï de mettre fin aux pleurs des habitants de cette partie du territoire de Kamonia.

Rappelons par ailleurs que le chef d’antenne du réseau indépendant anti corruption Riac souhaite voir cette fois ci les autorités compétentes de la province du Kasaï apporter leur
assistance à cette population longtemps abandonnée.

Par Franck Tshilomba à Mweka/Actucongo.net

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.