RDC: le Président Tshisekedi prévient les membres du gouvernement qu’il ne tolérera pas  » la situation précaire vécue au Kasaï  » lors de sa prochaine tournée à l’Equateur

Par Justin kadima

Le président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, est tellement monté au créneau lors la réunion du conseil des ministres tenue le vendredi 7 janvier 2022 par visioconférence.

Dans sa communication, le chef de l’État est revenu sur le constat amer vécu pendant sa mission officielle et d’itinérance dans l’espace Grand Kasaï.

Faisant le point sur cette mission, comme celles effectuées dans d’autres provinces comme le Nord-Kivu et l’Ituri, le président de la République a indiqué avoir été meurtri de voir les conditions de vie difficiles des Congolais « quasiment abandonnés à leur triste sort ».

Il a affirmé que son constat est inique et sans appel sur l’état des parties de la République démocratique du Congo qu’il a visitées.

C’est sur base de ça que le chef de l’État a prévenu son gouvernement qu’il ne permettra pas de voir les mêmes conditions dans le Grand Équateur. En effet, la province de l’Équateur accueillera en mars prochain la 9ème Conférence des gouverneurs.

« Le président de la République a rappelé au conseil qu’il ne tolérera pas de trouver dans le Grand Équateur la situation qu’il a vécue dans certaines provinces déjà visitées », rapporte le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya dans le compte rendu du conseil des ministres.

En attendant, Félix Tshisekedi souhaite, dans le cadre d’une évaluation à court terme, que chaque membre du Gouvernement individuellement ou conjointement avec les autres dans les matières transversales, initie et réalise des actions de soulagement de la population dans leurs secteurs respectifs, notamment en termes de desserte en eau potable, en matière d’électricité, d’infrastructures routières et de santé.

Selon le porte-parole du gouvernement, le chef de l’État a insisté sur le fait qu’une attention particulière doit être accordée aux missions d’inspection des projets auxquels seront désormais joints les membres de son cabinet sous la supervision du premier ministre et en collaboration avec son directeur de cabinet, Guylain Nyembo.

« Ces rapports feront l’objet des débats et discussions au cours des conseils des ministres ordinaires ou extraordinaires », conclut le compte-rendu de Patrick Muyaya.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.