RDC : un conflit dans le site minier de Ndilo occasionne des blessés graves !

Par Isaka kijana

Sept (7) personnes soupçonnées être responsables de bagarre au site minier de Ndilo à kakongya, dans le groupement de Bamuguba Sud en territoire de Shabunda, sont aux arrêts par la FARDC commise pour la garde à kigulube.

C’est dans la soirée de vendredi 03 Décembre dernier que les militaires ont été dépêchés pour aller emmètre la paix. Malgré cela, la situation s’est aggravée, lors de la mise en place d’une nouvelle coopérative minière.

Selon les sources d’ActuCongo.net, ces personnes arrêtées étaient à la base de ce trouble.

En somme, ils étaient munis entre autres de quatre (4) armes, dont deux (2 ) calibres douze , deux (2) et des armes blanches (machettes, couteaux).

Ainsi, des mamans du clan Lwito qui étaient presque nues criaient, sifflet, tout en dénonçant que le site est belle et bien du clan Lwito.

Face à cette situation, l’implication des autorités est vivement souhaitées afin d’étaler la lumière sur ce dossier qui risque d’occasionner de morts d’hommes dans les jours avenirs.

Rappelons-le que, deux (2) personnes ont été grièvement blessées et sont hospitalisé à l’hôpital général de kigulube, dans la province du Sud-kivu, précisément à Shabunda.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *