RDC : Vital Kamerhe reste à Makala, la Cour de cassation n’a pas accordée la liberté provisoire

La Cour de cassation a enfin prononcé son verdict ce mercredi 05 juillet 2020, sur la requette introduite par les avocats du directeur de cabinet du Chef de l’État pour une liberté provisoire.

Réunie en chambre foraine pour la circonstance, ces derniers réfutes en bloc la demande, bref, pas de liberté provisoire pour le numéro (1) de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC).

Pour rappel, Vital Kamerhe Directeur de cabinet du Chef de l’État est condamné à 20 ans des travaux forcés pour détournement du deniers public, dans le cadre du programme de 100 jours du Chef de l’État dans son volet infrastructures.

Par Andy Mbengay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.