Table ronde de réconciliation intercommunautaire grand katanga – grand Kasaï: le 1er Ministre donne les orientations stratégiques aux présidents des Assemblées provinciales et aux gouverneurs !

Par Bébé Pius Mandjenga

Poursuivant son séjour à Lubumbashi, dans le cadre des travaux de la table ronde sur la paix et le vivre ensemble en RDC, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a échangé, ce samedi 23 avril 2022, avec les présidents des Assemblées provinciales et les neufs gouverneurs des provinces des deux espaces grand Kasaï et grand Katanga.

Aux élus et aux chefs des exécutifs provinciaux, le Chef du Gouvernement a donné des orientations qu’il faudra suivre par rapport aux travaux qui sont déjà amorcés, a fait savoir Daniel Aselo Okito, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation, et Affaires coutumières à la presse.

 » Dans le cadre de la mission qui est la nôtre, comme Gouvernement, ici avec le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde en tête, ce matin, il a réuni non seulement le Ministre de l’Intérieur que je suis, mais aussi les gouverneurs des provinces et les présidents des Assemblées provinciales des deux espaces à savoir, le Grand Katanga et le Grand Kasaï pour leur donner les orientations qu’il faudra suivre par rapport aux travaux qui sont déjà amorcés. Parce que vous le savez, ils sont concernés en premier, ces gouverneurs et ces présidents des Assemblées provinciales. Parce que tout ce qui devra être décidé par-ici, le sera en exécution par les Assemblées provinciales et les chefs des exécutifs, qui devront prendre des édits susceptibles de permettre que la situation socio-économique de ces deux provinces-là puisse changer. Il reviendra naturellement aux gouverneurs des provinces, chefs des exécutifs provinciaux de pouvoir les mettre en exécution. Voilà pourquoi le Premier Ministre a bien voulu les réunir ce matin pour ces orientations ».

Concernant les différentes spéculations sur des éventuelles tensions entre Katangais et Kasaïens dans la ville de Lubumbashi, le VPM de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation, et Affaires coutumières a rassuré qu’il n’y a pas de tensions entre ces deux communautés.

« J’ai essayé de parcourir les quelques communes de la capitale du Haut-Katanga, je n’ai pas rencontré deux ressortissants du Kasaï et deux Katangais en train de se battre dans un quartier. J’ai l’impression que le problème se pose, mais on ne sait pas dire de quoi il est effectivement question. S’agit-il des tensions communautaires parce qu’il y a des Katangais qui ne veulent pas voir des Kasaïens ? Je ne pense pas qu’il s’agisse de cela. Il faut que comme responsables, les gouverneurs, les Assemblées provinciales, le Gouvernement de la République, nous puissions nous mettre en tête qu’il y a cette situation socio-économique qui ne va pas à travers la République et plus particulièrement dans ces deux espaces-ci, qui pose problème et il suffit qu’on améliore cette situation socio-économique pour que les choses puissent changer et on va voir, Kasaïens et Katangais, qui se donnent de petits coups d’amour tout simplement. Au lieu qu’on puisse nous amener cette histoire de tension communautaire qu’on ne sait même pas comment bien la définir », a souligné Daniel Aselo.

La situation socio-économique de ces deux espaces préoccupe également le Gouvernement de la République, a laissé entendre le VPM de l’intérieur et sécurité.

« Qu’est-ce qui sera à la base? A la base effectivement, c’est le tissu économique qui s’est fortement dégradé. Je vais vous en parler, vous voyez la Gécamines qui, en son temps, était en train de soutenir l’économie nationale, on ne sait à quel niveau ça se trouve et pourquoi on en est arrivé là ? Vous prenez la Miba c’est pratiquement la même chose, la Miba était en train de nourrir tout l’espace grand kasaï au-delà même ça, contribuer à l’enveloppe nationale de la République. En réalité, c’est la situation socio-économique qui se pose et le Gouvernement devra faire des efforts pour que cette situation puisse changer « , a conclu le Vice-Premier, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation, et Affaires coutumières.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.