Masisi : la société civile craint la chute de la cité minière de Rubaya à cause de l’avancée excessive du M23

Par la rédaction

Des violents affrontements ont opposé, vendredi 22 décembre 2023 soit quarante huit heures après les votes en République Démocratique du Congo. Les combattants d’auto-défense Wazalendo aux éléments de la coalition M23-RDF sur l’axe Matanda et aux alentours de Mushaki, dans le territoire de Masisi, province du Nord-Kivu, à l’est de la RDC ses sont battues sans relâche.

L’information a été livrée par la société civile, coordination provinciale. John Banyene, président des forces vives en province dit craindre la progression des rebelles du Mouvement du 23 (M23) vers la cité minière de Rubaya.

« A l’heure qu’il est, les M23 ont déjà traversé le village de Matanda et continuent à poursuivre les jeunes Wazalendo vers Kinduzi. S’ils occupent Kinduzi, ils seront à Rubaya. Nous déplorons l’attitude du gouvernement qui continue à croiser les bras en croyant à un cessez-le-feu fallacieux. Il y a beaucoup de militaires à Sake, à Goma mais le terrain continue à être conquis par la coalition M23/RDF », déplore-t-il.

Il appelle le Chef de l’Etat à déclarer la guerre contre le Rwanda pour « soulager la souffrance » de paisible citoyens. Dans une interview accordée àTop Congo FM le 18 décembre, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi avait menacé de déclarer la guerre contre le Rwanda accusé de soutenir le M23, si celui-ci continue à occuper des nouvelles localités.

298 comments

  1. An outstanding share! I have just forwarded this onto a co-worker who was doing a little homework
    on this. And he in fact ordered me dinner due to the fact
    that I found it for him… lol. So let me reword this…. Thank YOU for the meal!!
    But yeah, thanx for spending the time to talk about this subject
    here on your web page.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *