RDC: le group Navodaya déterminé pour relancer l’entreprise minière Kisenge-Manganese !

Par Andy Mbengay

Les membres du Group Navodaya ont été reçus en audience, ce lundi 23 Août 2021, par la Ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi.

Cette entreprise, basée à Dubaï, évolue dans le secteur minier. Elle a déjà, à son actif, réalisé plusieurs activités en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire, et au Gabon, où elle a peaufiné ses actions. C’est dans cette perspective, qu’elle s’emploiera à intensifier ses actions en République Démocratique du Congo, à travers l’entreprise Kisenge-Manganèse. Au sortir de cette audience, Me Taty Miessi Nkweyi, avocat d’affaires et carrières, immobilier, contentieux fiscal, droit de société, a précisé que « l’objectif est de pouvoir financer, sur tous les plans, l’entreprise étatique Kisenge-Manganèse, afin de la relancer » Navodaya DMCC a des informations, qui concernent l’entreprise Kisenge Manganèse, qui se trouve en cessation d’activité depuis énormément d’années. Et donc avec ses capacités financières et techniques, l’expertise estime que Navodaya est susceptible d’apporter des fonds nécessaires, mais aussi son appui pour l’équipement, afin de relancer cette entreprise suivant un contrat de partenariat « public et privé ».

Engagée pour le respect des textes dans le secteur des mines, la Ministre des Mines, Antoinette N’Samba, leur a instruit de tabler sur le Code et règlement, qui régissent le secteur minier.

Satisfait des directives émises par la Ministre à leur égard, le speaker de Navodaya s’est résolu à faire preuve des engagements pris.

 » Son Excellence a été assez claire sur le sujet, et a insisté sur le respect du Code minier, les capacités, dont Navodaya doit faire preuve en soumettant un dossier complet, exhaustif et assez clair, qui atteste ses capacités à pouvoir travailler dans le domaine, de manière à éviter tous ceux qui viennent comme des charlatans, négocient puis disparaissent « , a-t-il déclaré.

Ce partenariat Navodaya-Kisenge Manganèse pourra prendre plusieurs formes, souligne-t-il ; mais pour l’instant, ce n’était qu’une prise de contact. Puis, Me Taty Miessi a conclu en relevant que les discussions pourront évolué que les deux parties se conviendraient sur le mode d’un partenariat, qui sera win-win, c’est-à-dire, gagnant-gagnant, et donc profitable aux deux camps.

Et d’ajouter,

 » les garanties sont données conformément aux Code et règlement minier, ce qui est exigé par la législation congolaise. Et, Navodaya rassure par son expertise que les choses iront bien  » affirme-t-il.

Espérons qu’avec cet élan, Kisenge-Manganèse, une grande entreprise minière du pays, va revêtir sa plus belle robe d’antan.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.