Beni: voici ce qui est à retenir de la paralysie d’activités scolaires à l’Institut Bungulu

Par Remias Sumaïli

En ville de Beni au Nord-Kivu, (une municipalité sous état de siège) un policier au nom de Mutombo Kalonji a été à la base d’une panique survenue ce lundi 22 novembre à l’Institut Bungulu situé au centre de la ville de Beni.

Cette panique était consécutive a une intolérance du lieutenant col Mutombo Kalonji qui est parti réclamé le téléphone de son enfant confisqué par un enseignant (surveillant) dépuis l’année passée.

Indigné par le comportement de ce militaire qui s’est appris à leurs enseignants, les élèves sont intervenus en chassant les policiers qui sont venus torturé leur surveillant avec des jeux de projectiles ce qui a paralysé les activités scolaires. L’auteur de la panique a été arrêté et conduit à l’auditorat garnison Beni-Butembo.

Notons qu’après le déploiement des éléments de la police nationale congolaise sur terrain la situation est redevenue calme mais avec quatres éléments de la police et le commandant ville ont été blessés par les élèves qui contestaient la façon d’agir du colonel qui selon eux voulais partir à l’encontre du règlement d’ordre intérieur (ROI) de cette école.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.