Bukavu/Incursion des rebelles dans la ville: les forces de sécurité et défense ont déjà tuées 6 assaillants et blessées 4 autres  » Théo Ngwabidje Kasi « 

Par Charmant BM

Six assaillants tués, quatres blessés et 36 autres capturés vivant, 14 armes de guerre récupérées par les forces de sécurité, c’est le bilan des attaques survenues dans la nuit du mardi 4 à ce mercredi 5 novembre 2021.
Cette précision est du gouverneur de la province du Sud-kivu, Théo Ngwabidje Kasi, ce mercredi au cours d’un point de presse et présentation des assaillants capturés à la presse, au gouvernorat de province.
Le gouverneur du Sud-kivu a, au cours de cette présentation indiqué que du côté forces de sécurité, 3 personnes ont perdues la vie, dont deux 2 éléments des Forces Armées de la RDC  » FARDC » et 1 de la police nationale congolaise « PNC ».
Pour Théo Ngwabidje Kasi, les mesures pour traquer les rebelles dans ont été prises, chose qui fait que la ville de Bukavu reste sous contrôle des forces loyalistes. Il ajoute que les enquêtes se poursuivent pour identifier les auteurs de ces troubles afin de dégager les responsabilités pour en répondre devant la justice.

 » La ville de Bukavu a connue une attaque, c’est à partir d’une 1h du matin. Les assaillants qui ont pris comme cibles, plusieurs commissariats de la PNC. A l’issue de ces affrontements, on a tué 6 assaillants, 4 blessés, 36 capturés, on a récupéré 14 armes de guerre. Malheureusement, de notre côté, on a perdu 3 hommes dont 2 des FARDC et 1 de la PNC. Bukavu n’est pas tombé, nous sommes à Bukavu à l’heure où je vous parle », fait savoir le chef de l’exécutif provincial du Sud-kivu.

Celui-ci rassure que la situation de la ville de Bukavu est sous contrôle après l’attaque de ces assaillants sur Bukavu.
Théo Ngwabidje annonce également que les mesures ont été prises pour traquer les assaillants dans leur retranchement.
En somme, le gouverneur de province appelle la population au calme et à collaborer avec les services de sécurité en dénonçant les suspects.
D’autre côté, le Bureau urbain de la société civile de Bukavu invite la population au calme et à la prudence, de ne pas céder aux intox et de faire confiance aux services de sécurité.
Tout en pensant que des éléments d’un groupe armé dit « A64″ seraient venus chercher à libérer les leurs arrêtés dernièrement ici à Bukavu, le président de la société civile urbaine de Bukavu, Jackson kalimba, demande à la population de continuer toujours à dénoncer tout cas suspect aux services de sécurité car ces gens peuvent être encore dans nos murs.

 » Nous devons nous appropriés l’opération d’auto surveillance Jicho Kwa Jicho pour combattre l’insécurité dans la ville de Bukavu
Nous suggérons aux autorités de transférer dans l’urgence tous les criminels qui sont dans la prison centrale de Bukavu dans d’autres provinces ».

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.