Kasaï-central: l’ONG FMMDK sollicite l’implication de l’autorité provinciale pour mettre fin aux VBG

Par Gentil Kamukendi

La coordinatrice de l’ONG Femme main dans la main pour le développement du Kasai FMMDK) a dans une déclaration rendue publique ce mercredi 24 novembre l’occasion de la célébration des 16 jours d’activisme des violences sexuelles et celles basées sur le genre sollicité l’implication personnelle du chef de l’exécutif provincial dans la lutte effective contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre au chef-lieu de la province du Kasai-central.

« Nous savons que la situation des violences sexuelles et celles basées sur le genre est devenue préoccupante de nos jours et constitue un fléau au Kasai-central. Ce qui fait mal ce que, ces cas impliquent tout le monde sans exception ; les services de sécurité qui sont appelés à protèger les personnes, les parents qui devront encadrer leurs enfants sont restés dans la letargie.
C’est pourquoi nous interpellons l’exécutif provincial car, nous sommes sidérés de voir que l’autorité n’accepte pas les statistiques que nous lui présentons. Déjà ceci prouve à suffisance que même la prise en charge des victimes sera difficile », a-t-elle martelé.

D’où son appel à l’unisson de toutes les couches sociales afin décourager ces pratiques ignobles.

« Je demande à tous mes pairs: hommes, femmes, autorités politico administratives et toutes les couches compétentes à s’unir en un seul homme, de parler un même language afin de non seulement condamner mais aussi et surtout décourager ces pratiques ignobles faitent aux femmes et aux jeunes filles qui (pratiques) au jour le jour, ternissent l’image de la femme et la jeune fille au Kasai-central », a renchéri Kambala Luse.

Il faut préciser que l’humanité entière célèbre le 25 Novembre de chaque année les 16 jours d’activisme contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.